Mise à jour de la déclaration officielle

par | Mai 24, 2022 | General

Montréal, le 9 juin 2021 – En janvier 2021, des allégations de harcèlement en milieu de travail et de conduite inappropriée sur les lieux de travail ont été rapportées par les médias. Le présent rapport a pour but de faire le point sur les démarches que nous avons entreprises depuis la publication de notre déclaration préliminaire.

À la suite du signalement de ces allégations, Scavengers Studio a immédiatement entamé un processus d’évaluation indépendant afin d’enquêter sur la situation et d’y remédier. La priorité du Scavengers Studio est d’assurer la sécurité et le bien-être de son personnel.

Évaluation du milieu de travail 2021

Mandat et méthodologie

Le conseil d’administration a retenu les services de la firme-conseil externe spécialisée en audits en milieu de travail, Groupe-conseil Solertia, pour mener une évaluation indépendante du milieu de travail ainsi que de la culture d’entreprise et des pratiques de Scavengers Studio. Le conseil d’administration a accordé au Groupe-conseil Solertia toute la latitude dont il avait besoin quant à la méthodologie d’évaluation, de même qu’un accès complet et sans restrictions au personnel de Scavengers Studio. Plus de 85 pour cent des effectifs ont participé à l’évaluation, ce qui a permis d’obtenir un portrait juste et impartial de la situation actuelle chez Scavengers Studio.

Conclusion

Bien que certains comportements sur le lieu de travail doivent encore être améliorés, l’audit n’a pas révélé la présence de harcèlement sexuel ou psychologique systémique chez Scavengers Studio. Néanmoins, le Studio demeure déterminé à améliorer l’expérience en milieu de travail. À cette fin, Groupe-conseil Solertia a proposé un plan axé sur trois volets : la structure et la culture de l’organisation, l’efficacité des ressources humaines et la communication.

La direction de Scavengers Studio a déjà commencé à concentrer ses efforts sur les aspects à développer, dont les mesures suivantes :

● Tenir des séances de travail visant à définir et à clarifier la mission, la vision et les valeurs de l’entreprise;
● Clarifier les rôles et les responsabilités de chaque membre du personnel;
● Concevoir et évaluer le processus de gestion du rendement, puis l’enseigner et le communiquer aux membres du personnel;
● Élaborer un parcours de carrière et un plan de perfectionnement clair pour les membres du personnel.

Le rapport d’évaluation du milieu de travail et le plan d’action de 2021 ont été présentés dans leur intégralité à l’équipe et au conseil d’administration par le Groupe-conseil Solertia. Le conseil d’administration a accueilli toutes les recommandations de la firme externe et la direction s’est engagée à les mettre en œuvre.

Allégation dans les médias

En 2019, une enquête indépendante a été ouverte à la suite d’allégations selon lesquelles Simon Darveau, président-directeur général du Studio à l’époque, s’était conduit de manière inappropriée lors d’une fête. La direction n’a pas tardé à réagir et a géré la situation rapidement et discrètement en prenant des mesures ayant conduit à la démission de Simon de son poste de PDG. Le rapport de Solertia révèle que le manque de communication de la part de la direction au sujet des mesures prises pour gérer la situation a donné l’impression que rien n’a été fait ou que les allégations n’ont pas été prises au sérieux, ce qui n’était pas le cas. Néanmoins, le manque de communication de la part de la direction à la suite de ces allégations est regrettable.

Les détails relatifs à la situation et aux mesures disciplinaires n’ont été communiqués que tout récemment à l’équipe, lorsque des allégations ont été faites dans les médias. Cette information aurait dû être communiquée au moment des événements afin de renforcer les valeurs de l’entreprise, notamment en expliquant clairement à tous et à toutes les conséquentes de ce type de comportement. Or, le manque de transparence a généré un climat d’incertitude. Il ne s’agissait pas d’une petite erreur de notre part. Nous sommes sincèrement désolés de la confusion et du tourbillon émotionnel que cette situation a causés.

À la suite de l’article paru dans les médias en 2021, une évaluation indépendante du milieu de travail a été réalisée. Cette évaluation n’a révélé aucun cas d’inconduite depuis 2019. Cela démontre que les mesures prises à l’époque ont eu l’effet désiré. Simon a collaboré au processus et a accepté la responsabilité de ses actions. Par conséquent, le conseil d’administration a approuvé la réintégration de Simon dans l’équipe, sous certaines conditions. Conscient des répercussions qu’ont eu ces allégations sur l’équipe, Simon a choisi d’occuper un poste d’employé non-cadre plus modeste dans le cadre duquel il fera le prototypage d’un projet de recherche et de développement.

D’autres nouvelles du Studio

À la suite des résultats de l’évaluation du milieu de travail, le conseil d’administration a réintégré Amélie Lamarche dans ses fonctions de PDG.

« Je salue le courage des membres du personnel, actuels et anciens, qui ont accepté de parler de leurs expériences et de leur passage dans l’entreprise. Étant donné que les mécanismes et les mesures de gestion en place semblaient être défaillants, on peut comprendre pourquoi les gens ont soulevé la question dans la presse. Bien qu’il n’existe aucune version de cet événement sur laquelle tout le monde s’entend, beaucoup de souffrance aurait pu être évitée si j’avais été plus communicative dès le départ. Les conversations importantes qui auraient dû avoir lieu en 2019 n’ont eu lieu qu’en 2021.

Cette situation a amené l’entreprise à réaliser une évaluation du milieu de travail, qui m’a ouvert les yeux sur le manque de communication et les répercussions de nos décisions sur le bien-être de l’équipe. Elle a aussi démontré que le climat de travail au studio est maintenant agréable — et on peut encore l’améliorer. Afin de nous assurer de tenir compte de toutes les expériences, et pas seulement à l’interne, nous avons invité d’anciens membres du personnel qui ne nous ont pas encore contactés à communiquer avec moi ou avec la firme indépendante Groupe-conseil Solertia (à l’adresse ajeannotte@solertia.ca), qui traite ces enjeux de façon confidentielle.

Je suis ravie que nos efforts pour promouvoir l’inclusion et la diversité au cours des deux dernières années nous aient permis d’attirer des femmes fortes et compétentes pour occuper les trois principaux postes de direction du Studio. Je crois que le travail que nous accomplissons actuellement viendra confirmer le fait que des équipes plus diversifiées génèrent des expériences novatrices et significatives. Il y a un décalage entre qui nous sommes en ce moment et ce que nous voulons devenir. Nous travaillons chaque jour à réduire ce décalage pour que la merveilleuse équipe du Studio puisse évoluer dans un environnement axé sur la transparence. Nous tirons des leçons du passé, nous sommes attentifs au contexte actuel et nous définissons un avenir meilleur dans lequel nous voulons tous vivre. »

Amélie Lamarche

PDG